Visite de l'hôtel Le Marois, par Sophie LARDENOIS | Les Amis du Musee Promenade | Marly le Roi - Louveciennes

Visite de l'hôtel Le Marois, par Sophie LARDENOIS


Hôtel Le Marois

Lundi 18 mars 2019, en début d'après-midi,  Mme Henri, notre conférencière, nous accueille (une trentaine d'amis) pour une visite de  l'hôtel Le Marois, situé dans le 8ème arrondissement de Paris au 9-11 avenue Franklin Roosevelt, autrefois avenue d'Antin au 19ème siècle.

Le nom de cet hôtel - Le Marois – est lié à la présence  d’une famille de militaires, de députés et de mécènes, dont  Jules Polydor Le Marois (1802-1870), qui fut le commanditaire de ce bâtiment. L'hôtel, construit de 1863 à 1865 par l'architecte Henri Parent (1819-1895) présente une façade datant du second Empire, avec l'adjonction d’une marquise en fer forgé à la fin du 19ème siècle. Cet hôtel a été vendu en 1927 par Albertine de Ganay, fille de Jules Polydor, au comité France-Amériques créé en 1909 par Gabriel Hanotaux (1853-1944), ancien ministre des affaires étrangères  En 1956, le  second étage et l'arrière-cour de l'hôtel ont été vendus pour l'aménagement de bureaux .

Un buste, situé devant l'entrée de l’hôtel, est attribué à Jean Léonor François Le Marois (1776-1836), père de Jules Polydor et aide de camp de Napoléon 1er.

Avant  d'aborder la visite intérieure de l'hôtel, Mme Henri nous invite au sous-sol, dans une des  salles  récemment aménagées, de style un peu « kitch » utilisée  par le comité  pour l'organisation d’événements d’ordre culturel, économique et social. Mme Henri nous fait revivre l'histoire de l'urbanisation de Paris sous le second Empire et celles  d'illustres familles nobles, (Citons parmi elles Les Marois, Les Ganay, Les Béhague), qui par leurs alliances,  nous permettent  de comprendre l'existence  aujourd'hui de tous ces hôtels particuliers parisiens dont les fonctions ont changé depuis !

Nous pénétrons ensuite dans  le grand hall du rez de chaussée et prenons le temps d'admirer les plafonds ornés de peintures des 17ème et 19ème siècles découverts par les historiens en 1985, dont les origines et les conditions de leur acquisition restent encore inconnues. Un bel escalier monumental, lié aux pièces de réception, nous rappelle les fastes de l'époque. En haut de l’escalier , un pan de l'histoire des Amériques des 18ème et 19ème siècle nous est conté par la présence des bustes de   quatre personnalités  celles de Miguel Hidalgo y Costilla, José San Martin, Georges Washington et Simon Bolivar. L'escalier est dominé par des peintures  présentant des scènes de la mythologie avec des frises, œuvres du vénitien Giulio Carpioni (1613-1679).

Notre parcours se poursuit et s'achève avec la visite de trois salons d'époque second Empire, dont la  beauté et la luminosité nous replongent dans l'ambiance des bals et crinolines. Ces salons sont   aujourd'hui attribués à des personnalités de l'histoire des Amériques dont un porte le nom de  La Fayette, qui s’était particulièrement distingué à la guerre d'indépendance américaine  à la bataille de Yorktown en 1781.

A la fin de la visite, le personnel du Comité France-Amériques a la gentillesse d'offrir à chacun des amis un  exemplaire de la Revue Connaissance des Arts dont le numéro est entièrement consacré à l'historique de l'hôtel Le Marois. Bonne lecture !

Pour plus d'informations : France-Amériques, N° Hors-série de Connaissance des Arts, 2014