Programme des activités


Premier trimestre 2019


...



Les amis du musée promenade Demandez le programme — Marly Le Roi | Louveciennes —


Télécharger
le programme
trimestriel


Télécharger
le bulletin
d'inscription


Si vous êtes intéressés par nos activités, adhérez à l’Association des Amis du Musée de Marly – Louveciennes en remplissant le bulletin d’adhésion.

Nous rejoindre
Information
Nous vous rappelons que nos voyages sont réservés uniquement à nos adhérents et que seuls les Amis à jour de leur cotisation sont couverts par notre assurance.
Trier les activités par thème :
Pavillon des INDES à Courbevoie et musée ROYBET
Visite-Conférence
14 mars 2019
Libre

VISITE-CONFERENCE : Nous verrons là un ensemble hétéroclite, très curieux et digne d’un grand intérêt, dont le fil rouge est l’exposition universelle de Paris de 1878. Restauré en 2013, le pavillon des Indes Anglaises avait été conçu pour le prince de Galles, futur Edouard VII, afin d’y présenter ses collections. Propriétaire du Parc de Bécon, le prince Georges Stirbey y a fait remonter une partie du pavillon pour servir d’atelier à l’artiste peintre Georges Achille-Fould, qui, en dépit de son nom, était… sa belle-fille. Un bâtiment en brique y a été adossé, qui abrite actuellement un atelier d’artiste. Le tout a été acheté par la ville en 1951 La partie musée, accueille une exposition permanente qui retrace l’histoire du pavillon des Indes, du château et du parc de Bécon à travers des documents d’archives et des maquettes. Le premier étage abrite des  salles en marqueterie et les meubles de salon créés par l’ébéniste Gabriel Viardot (1830-1906). A quelques mètres, le Pavillon Suède-Norvège a la même histoire, mais donné à la sœur cadette Consuelo Fould. Il abrite désormais les collections du Musée Roybet- Fould créé en 1927. Outre les œuvres de Consuelo Fould et de Ferdinand Roybet, on y trouve des sculptures et peintures d’artistes du XIXème siècle, de Jean-Baptiste Carpeaux et Albert Gleizes entre autres, une collection de jouets, des témoignages relatifs à l'histoire locale (souvenir du retour des cendres de Napoléon Ier, des affiches, des cartes postales) et des vestiges du palais des Tuileries, incendié sous la Commune de Paris (1871).

Hôtel LE MAROIS à Paris
Visite-Conférence
18 mars 2019
Libre

VISITE-CONFERENCE : L'hôtel Le Marois, dit aussi hôtel de Ganay, est construit par Henri Parent de 1863 à 1865 pour le sénateur-comte Le Marois fils du général Le Marois, aide de camp de Napoléon Ier, à l'emplacement, dit-on, d'une maison habitée par la courtisane Marie Duplessis (1824-1847), modèle de La Dame aux camélias d'Alexandre Dumas fils. Il collectionne les tableaux anciens et modernes. La demeure est achetée en 1927 par  l’Association France-Amériques, fondée en 1909 par Gabriel Hanotaux. Les 8 salons haussmanniens chargés d’histoire mêlent harmonieusement les styles XVIIIème à la française et Napoléon III aux lignes plus contemporaines. Un escalier d’honneur magistral les relie. La terrasse se love aux pieds du Palais de la Découverte. Madame HENRI saura nous en faire découvrir tous les charmes. 

« LA CREATION ARTISTIQUE AU FEMININ », cycle de conférences par Marie-Agnès RENAUD
Conférence
21 mars 2019
Libre

PREMIERE CONFERENCE à Marly :   Artemisia Gentileschi, première femme peintre. Rosalba Cattiera et le pastel. Elisabeth Vigée Le Brun et les portraitistes au siècle des Lumières.

Galerie Dorée de la BANQUE de FRANCE
Visite-Conférence
23 mars 2019
Libre

VISITE-CONFERENCE : Avec la Galerie des Glaces et la Galerie d’Apollon, la Galerie dorée est considérée comme l’une des plus somptueuses galeries françaises. Splendeur de l’art rocaille l’hôtel de Louis Phélippeaux de La Vrillère, construit par François Mansart sous Louis XIII est devenu l’hôtel de Toulouse lorsqu’il a été acheté en 1713 par Louis Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse, bâtard légitimé de Louis XIV. Le peintre François Perrier avait orné de 1646 à 1649les voutes de scènes mythologiques avec un art remarquable ; triomphe d’Apollon, l’Aurore, la Nuit, Junon et Eolie, etc…Robert de Cotte avait refait les décors en 1714, tandis que de somptueux lambris étaient effectués par François Antoine Vassé. Depuis, la galerie a subi bien des vicissitudes jusqu’à son sauvetage par son achat par le Banque de France en 1808, suivie de plusieurs restaurations plus ou moins heureuses. Le dernière grande campagne de réhabilitation a été menée de 2013 à 2015. La galerie réapparaît dans toute sa splendeur. Les commentaires de Madame Henri ajouteront au charme.

« Les NABIS et le Décor » au Musée du Luxembourg
Exposition
25 mars 2019
Libre

VISITE-CONFERENCE : Un mouvement qui casse les codes de la peinture... C'est ce que propose le Musée du Luxembourg à travers une exposition autour de l'art nabi, intitulée Les Nabis et le décor. Une rétrospective - la première en France - se concentrant sur ce courant artistique postimpressionniste d'avant-garde abattant "la frontière entre beaux-arts et arts appliqués". Le décoratif devient le "principe fondamental de l'unité de la création", dans un courant global de renouveau. Estampes, tapisserie, paravent, vitrail, papier peint... autant de supports permettant l'élargissement des expériences techniques" des Nabis dans le domaine de la peinture et de mettre au point "une nouvelle grammaire stylistique" aux lignes souples, ondulantes, aux couleurs vives et à la perspective sans profondeur. Des artistes qui se sont imposés comme de véritables pionniers du genre, à l'image de Maurice Denis bien sûr, et de Vuillard, Bonnard, Ranson, ou encore Sérusier, pour un art qui introduit le Beau au quotidien dans les foyers. Madame GAGLIANO retracera l'histoire de ce mouvement et de ces Nabis, avec un regard neuf sur l'art mobilier de l'époque.

« LA CREATION ARTISTIQUE AU FEMININ », cycle de conférences par Marie-Agnès RENAUD
Conférence
28 mars 2019
Libre

DEUXIEME CONFERENCE à Marly :    Berthe Morizot, Mary Cassat : l’Impressionnisme en sa sphère intimiste. Suzanne Valadon et la vie montmartroise avec Renoir et Utrillo.

« MARIE-ANTOINETTE » à Versailles par les Malandain Ballets Biarritz
Concert
29 mars 2019
Libre

SPECTACLE de BALLETS : Première mondiale de ce ballet créé à l’Opéra Royal de Versailles sur des symphonies de Haydn, par cette troupe que nous connaissons bien et apprécions. L’orchestre d’Euskadi sera dirigé par Mélanie Lévy-Thiébaut Après Cendrillon (2013) et La Belle et la Bête (2015) également créées à l'initiative de l'Opéra Royal de Versailles, Thierry Malandain mettra en scène une autre figure faisant partie de l'imaginaire collectif, parfois de manière caricaturale. Pourtant, au-delà des fêtes, des bals et des parures, le goût prononcé de la Reine pour les arts, le théâtre, la musique et la danse est moins connu. Marie-Antoinette s'occupait elle-même de l'organisation des spectacles de la Cour, et se mêlait encore de ceux de Paris. Elle fut la protectrice de nombreux artistes, notamment de Christoph Willibald Gluck, son professeur de musique à Vienne, et fit venir à Paris le chorégraphe Jean-Georges Noverre - considéré comme l'un des créateurs du ballet moderne - qu'elle fit nommer Maître de Ballet à l'Opéra en 1775. Cultivant le chant, le clavecin et la harpe, il lui arrivait de jouer la comédie avec une prédilection pour les pièces à ariettes. À partir de ce matériau où la théâtralité est centrale, Thierry Malandain poursuivra l'exploration de thématiques qui lui sont chères et qui jalonnent l'ensemble de son répertoire.

ARBORETUM de Chèvreloup
Visite
1 avril 2019
Libre

VISITE-CONFERENCE : Nous emprunterons à pied les allées et les plaines herbacées – prévoir des chaussures fermées imperméables (marche dans l’herbe mouillée possible) – L’arboretum abrite une collection de plus de 2 500 espèces et variétés d’arbres. Il est géré par le Muséum National d’Histoire Naturelle. Le parc de plus de 200 hectares fait partie intégrante du Domaine Royal de Versailles depuis 1685. En 1922 le domaine est attribué au Muséum pour y créer un jardin botanique. Dans les années 1960 un nouveau projet d’arboretum scientifique se développe, regroupant les espèces d’arbres par origines géographiques. Début avril, lors de notre visite, nous espérons voir la floraison des cerisiers japonais.

« LA CREATION ARTISTIQUE AU FEMININ », cycle de conférences par Marie-Agnès RENAUD
Conférence
4 avril 2019
Libre

TROISIEME CONFERENCE Camille Claudel – Auguste Rodin, la passion faite sculpture. Un destin tragique dans le contexte de la belle époque. Un art qui a trouvé un langage nouveau avant l’éclatement des avant-gardes. Marie Laurencin, la muse d’Apollinaire et les cubistes.

Voyage en Pologne, Cracovie, Varsovie du 10 au 15 avril 2019
Voyage
10 avril 2019
Libre

A la descente de l’avion, ou presque, nous serons reçus par la « Dame à l’Hermine » de Léonard de Vinci. Nous irons dans la vielle ville médiévale et dans le ghetto (usine de Schindler), emprunterons la « Voie Royale » et le pont Saint Florentin, visiterons La Basilique, l’église baroque Sainte Anne,  la cathédrale Saint Stanislas aux styles éclectiques, l’église gothique des Franciscains et ses vitraux modernes de Stalislas Wyspanki, et la vieille synagogue qui dort dans l’ancien quartier juif. L’ancien passé universitaire sera évoqué avec le Collegium Mains, gothique tardif, où Copernic fit ses études et le musée de l’ancienne université Jagelonne. N’oublions pas le château royal du XVIème siècle, les tombeaux royaux dans la cathédrale, ou le Musée Européen, avec ses œuvres allant du moyen âge au XXème siècle, Paolo Veneziano, Lorenzo Lotto, Pierre Breughel le Jeune… Nous nous rendrons à Varsovie en train, bien sûr pour visiter la vieille ville et le château royal dynamité par les allemands, reconstruit à l’identique, la cathédrale gothique Saint Jean Baptiste, construite du XIIIème au XVème siècle, mais aussi voir la maison natale de Chopin, le palais baroque de Wilanow, et la Galerie Nationale.  Nous aurons quelques repas originaux et terminerons par une belle promenade dans le parc Lazowski et la  résidence sur l’eau du roi Stanislas Poniatowski.