Commodes du Conte de Provence à Marly


Réalisée par Daniel de Loose, reçu maître en 1767, mort en 1788

COMMODES de l'appartement du COMTE DE PROVENCE à Marly

Estampillées J.M.E et DE LOOSE - Inv. 2001.7.1 & 2001.7.2

Cette paire de commodes a été commandée à Gilles JOUBERT, ébéniste et fournisseur du Garde Meuble (1689-1775), en mai 1771 pour le Comte de Provence, futur LOUIS XVIII, et son épouse à Marly. Livrées 3 jours après la commande, elles ne peuvent avoir été réalisées par G. JOUBERT, alors âgé de 82 ans ; c'est Daniel de LOOSE, sous traitant - l'une des commodes est clairement estampillée de son nom - qui fournit les 2 meubles pour le château de Marly. Ces dernières ont été réalisées par l’ébéniste flamand Daniel de Loose et livrées par l’ébéniste de la Couronne, Gilles Joubert. On s'accorde généralement à reconnaître son style, fait de géométrie et de sobriété, dans les commodes de Marly. Elles sont ornées de marqueterie géométrique à cabochon de fleurs, d’une frise à la grecque représentant des tournesols entrelacés et de feuilles de lauriers en bronze ciselé et « surdoré d’or moulu ». Leur décor classicisant annonce le retour du goût pour l’Antiquité, dans les années 1770.Bâti de chêne, marqueterie en bois exotiques, bronze doré, dessus en marbre blanc veiné de gris d'origine pour l'une, marbre brèche d'Alep de remplacement pour l'autre. Les 2 tiroirs, les pieds cambrés et assez hauts appartiennent à l'époque de Louis XV, tandis que le faible ressaut central, la frise rectiligne de tournesols, la marqueterie géométrique, la chute de feuilles de laurier pour les ornements de bronze manifestent déjà le style Louis XVI.

Dites "à la Régence" dans le journal du garde meuble, elles sont en réalité de style transition Louis XV / Louis XVI.

 


Auteur | Réalisée par Daniel de Loose, reçu maître en 1767, mort en 1788